aïkidô budô dôjô billérois

Association loi 1901 déclarée le 07 septembre 1994, affiliée à la FFAB (N° 302 64 005)

Agrément Jeunesse & Sports N° 96 S 019

 accueil notre DÔJÔ l'aîkidô INFORMATIONS liens internet SESERAGI

Nobuyoshi TAMURA:












     Né le 2 mars 1933 à Osaka (JAPON), il décède le 09 juillet 2010 à St Maximin (FRANCE) à l’âge de 77 ans.

     Entré à l'AIKIKAÏ HOMBU DOJO en tant qu'uchiseshi en 1953, TAMURA était l’un des uke favoris de Morihei UESHIBA. On le voit dans de nombreux films, projeté par le fondateur de l’AÏKIDÔ.

      Son parcours est impressionnant:
- 1er DAN le 12 mai 1955
- 2ème DAN le 28 avril 1956
- 3ème DAN le 25 avril 1957
- 4ème DAN le 24 avril 1958
- 5ème DAN le 15 janvier 1960
- 6ème DAN le 15 janvier 1962
- 7ème DAN le 15 janvier 1969
- 8ème DAN le 1er octobre 1975 (diplôme N°25, délivré par Kisshomaru UESHIBA)

      Nobuyoshi TAMURA se vit proposer le 9ème DAN. Il refusa ce grade, que seul aurait pu lui remettre son maître alors décédé.

    TAMURA fut envoyé en France par l'AIKIKAÏ. Il débarque à Marseille le 13 décembre 1964, où il est accueilli par les dirigeants de l’ACFA (Associat° Culturelle Française d’Aïkidô), petite association indépendante qui ne regroupait qu’environ un millier d’aïkidôka. En 1973, avec Hiroo MOCHIZUKI et André NOCQUET, il crée une "méthode nationale" permettant d'améliorer et de normaliser la qualité de l’AÏKIDÔ en FRANCE. Au fil des ans, il a acquis une grande audience, et est la figure de proue de la FFAB (Fédération Française d’Aïkidô et de Budô, créée en juin 1987). Il en est le DTN (Directeur Technique National). TAMURA voyage énormément et a créé des dojos affiliés et des organisations sœurs dans des pays tels que l'Italie, l'Allemagne de l'Ouest, le Royaume-Uni, la Belgique, la Suisse et la Suède. Il a ainsi exercé une influence considérable en Europe dans les domaines technique et organisationnel. Il est l'auteur de deux livres en français sur l'aïkidô.

       Maître TAMURA est Chevalier de l’Ordre National du Mérite, et Médaille d’Or de la Jeunesse et des Sports. Il dispose du titre de SHIHAN, mais les pratiquants l’appellent ‘’sensei‘’, ce qui est une marque de respect vis à vis de sa personne et de son niveau.